Oshogbo, Oyo State

Publié le par clo

  1. Oshogbo, Oyo State

    La ville a pris un essor touristique sous l'impulsion de Suzanne Wenger, de nationalité autrichienne qui est venue s'installer à Oshogbo dans les année 50 avec son mari, Ulli Beier, un ethnologue. Ils ont acheté et aménagé une maison à étage de style brésilien.
     Passionnée par laculture locale, Suzanne Wenger, après s'être séparée de son mari, a épousé un batteur Yoruba dont elle a adopté la religion polythéiste. Elle est devenue prêtresse d'Osun.
     Sa réalisation la plus importante est le sanctuaire ou Shrine, un peu en dehors de la ville. C'est un site protégé par l'Unesco.
C'est un lieu naturel très calme et d'une grande beauté, qu'elle a enclos comme un bois sacré. On peut y voir des singes. (On n'en a pas vu....) Elle y a bâti des temples et érigé des sculpture grandiose qui se mèlent harmonieusement à la forêt.

    On a trouvé l'endroit agréable et reposant. On pensait que c'était plus grand.


Un prof de physique est caché dans le paysage. Trouvez-le et gagnez un repas de fruits de mer en Bretagne!!!!!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

maurice 24/04/2008 22:48

très belles photos          jeannine

DANIELLE CORVELLEC 09/11/2007 09:40

pour le repas de fruit de mer c'est moi maman qui l'aurapremier commentaire !et oui j'ai trouvé Sylvain !belles photosnous avons hâte d'aller jouer aux singes là basbisousmaman